Auscultation pulmonaire du veau préféré de la petite fille, photo soumise par le Docteur Yadamsuren Dagvadorj, Responsable chargé du système national d’identification des animaux d’élevage au Ministère de l’élevage vétérinaire et animal de Mongolie (OIE)

 

HANNAH : H pour Homme, A pour Animal et N pour Nature se lit de droite à gauche et de gauche à droite pour souligner l’impossibilité de dissocier la santé humaine, de la santé animale et de la santé environnementale, ce que résume le concept « One Health / Une seule santé ».

Pour preuves : le coronavirus (SARS-Cov2) de Wuhan, créant une épidémie de pneumonies d'allure virale d'étiologie inconnue, comme Borrelia burgdorferi, impliquée dans la maladie de Lyme, sont devenus des pathogènes émergents créant des zoonoses pandémiques …

Selon l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), 75 % de ces infections humaines émergentes, comme aussi la maladie à virus Ebola, le Syndrome d’Immuno Déficience Acquise (SIDA) et la grippe saisonnière sont d’origine animale.

Or les secteurs de la santé humaine, de la santé vétérinaire/agricole et de la santé de la faune sauvage tendent à fonctionner de manière séparée alors que les efforts d’un seul secteur ne peuvent éliminer le problème. Par exemple, il suffirait de vacciner 70% des chiens dans les zones endémiques de rage pour éradiquer la rage humaine sur notre planète….

HANNAH une seule santé, en vue de cultiver et développer une pensée complexe afin de mieux comprendre ces liens et ces nouveaux enjeux impactant notre santé, conçoit des formations en intégrant le concept « One Health » et en décloisonnant les disciplines.

HANNAH une seule santé, fournit donc des clés de compréhension et d’action dans ce monde en transition en se calquant sur les dernières avancées de la recherche, basées sur des preuves scientifiques avérées (Evidence Based Practice).

Ces formations sont à destination des professionnels et/ou des particuliers, en lien avec la santé humaine et les santés animale et environnementale.

Ces formations seront adaptées aux profils et à la qualification des apprenants.

Tout le monde est impacté par les maladies émergentes infectieuses (zoonoses) et les maladies chroniques non transmissibles (obésité, diabète, cancer, maladies cardiovasculaires, allergies …) ; et tout le monde est concerné par les actions à mener face aux menaces pandémiques, les argumentations sur des liens vertueux ou pas entre l’agriculture, l’alimentation et l’éco-santé, la gestion de l’antibiorésistance, le changement de pratiques agricoles …